Balade en forêt

Réveil matinal, tout le monde dort encore.
Envie de bouger, et de réfléchir au calme.
Je sors me promener dans la campagne encore endormie.
Quelques pas, je dépasse les maisons.
J’arrive au bout de la route.
Début des chemins rocailleux…
Mais ce matin je ressens un appel fort : celui de la forêt.Du coup, je bifurque et plonge pour une petite baignade matinale entre les arbres.

Quelques nuages s’accrochent encore ici et là entre les branches.
Plic ploc plic, la forêt ruisselle et la musique des gouttes qui tombent me rappellent que la nuit a été très pluvieuse.
Les gouttes d’eau me tombe sur le front.Corbeaux, merles, pinsons, moineaux, les oiseaux célèbrent le jour qui se lève en chantant à tue-tête. 
Je réalise que je connais si peu les espèces et les chants d’oiseaux…

Le sol dégage cette odeur si caractéristique de fraîcheur, d’humilité, de vie grouillante, de mousse.
Il est spongieux et du bois mort craque à chacun de mes pas
Il n’y a aucun autre son que celui de la nature et celui de mes pas.
Je suis un étranger ici.
La nature est chez elle.
Les oiseaux sont chez eux.
Les animaux sont chez eux.
Je n’ai aucun droit sur cette nature si belle…

J’observe avec attention les futures noisettes et les mûres pas même encore vertes qui seront à déguster dans quelques mois.
Un arbre mort est tombé en travers du sentier.
La souche est pourrie, squattée par une multitude d’insectes : fourmis, pucerons, larves qui vivent en équilibre.
La forêt est un écosystème naturel.
Il fonctionne depuis bien plus longtemps que nous.


– Équilibre – 

Il n’a pas besoin de nous – les humains.
Humains, j’ai parfois l’impression que nous sommes incapables de vivre en équilibre, en harmonie avec ce qui nous entoure.
Dans Matrix, l’agent Smith considère que les humains sont des virus qui se multiplient et en nuisant à l’hôte qu’ils utilisent.
Sur certains aspects, notamment l’écologie, je ne suis pas loin de penser la même chose.
L’être humain est capable de grandes choses, de progrès, de découvertes… C’est top !
Et il ne dois malheureusement pas oublier les valeurs de base à respecter.


– Humilité – 

Il y a de grandes choses à changer dans l’éducation des hommes.
Pour que les enfants des prochaines générations et aussi pour que les adultes de la génération actuelle arrêtent de faire n’importe quoi, n’importe comment.
On ne peut pas vivre en toute impunité au détriment des autres.
On doit retrouver un système différent pour collaborer, pour reprendre notre place.
Celle d’un simple maillon de la chaîne.
Une créature, un animal comme les autres dans la nature.


– Remise en question –

Nous devons arrêter de surexploiter les ressources naturelles et animales.
Nous devons arrêter au nom de l’argent le vendre de la merde.
De nous empoisonner avec de la nourriture dégueulasse pour notre santé.
Nous devons arrêter au nom du plaisir de faire n’importe quoi.
De consommer inutilement.
De tuer la planète pour notre petit confort personnel.Ça commence par moi…Je le sais, je le fais (un peu), mais je suis contradictoire sur plein de points.


– Valeurs – 

Nous devons penser et créer de nouvelles valeurs
Pour un nouveau socle de société.
Un nouveau contrat social.
Plus sain.
Plus juste.
Nous devons sacraliser la Nature, surtout.
Respecter le vivant.

Voilà pour ces réflexions matinales.
Vu l’actualité, je me pose aussi plein de questions sur plein de sujets personnels, spirituels et de société.
Je n’aime pas trop réagir à chaud, sous le coup de l’émotion et sans réfléchir.
Donc je construit des questions et des réponses dans ma tête avant de partager.
Si tu as lu tout ça, merci.
Si ça te parle, tiens moi au courant.

Bises
Gat