vide cassettes audio

Je ne suis pas minimaliste, loin de là. En revanche, avoir moins pour ne garder que l’essentiel est un principe que j’essaye d’appliquer.

Cela implique de se débarasser régulièrement de tout ce qui devient superflu, obsolète. Tout ce dont je ne me sers plus, qui prend de la place, et surtout qui pollue l’esprit.

Adieu vieilles affaires

C’est dans cet optique que j’ai fait un gros tri l’autre jour dans les placards et les tiroirs où je stockais depuis des années des vieux équipements électroniques, mes cassettes audio, mes livres de cours de l’université et de vieux vêtements que je ne mets plus…

En gros, 3 heures de rangement pour emmener ensuite à la décharge ou au recyclage :

De vieilles cassettes audio

vide cassettes audio

Du matériel informatique ou électronique

recyclage materiel informatique

Mes anciens livres devenus inutiles

Vieux livres à jeter à la décharge

Jeter ou donner

On a souvent un frein énorme à se débarrasser de choses que l’on a acheté, parfois cher. De la nostalgie aussi….

Et tout cet argent investit pour finir à la poubelle ?

Oui, mais quel soulagement ensuite de ne garder que le nécessaire. C’est libérateur !

Le rapport avec l’entrepreuneuriat ?

Il est simple : il faut aussi se débarasser régulièrement de tous les projets boulets, inutiles, obsolètes.

C’est beaucoup plus difficile car il y a souvent des idées qui restent en tête, qui nous hantent. S’en débarrasser comme on mets un vieux Palm hors d’usage à la poubelle n’est pas facile.

J’avoue que j’y arrive beaucoup moins bien qu’avec les objets.

Et pourtant… Quel soulagement de supprimer de l’ordi les formations achetées qu’on n’écoutera jamais, ces pages entières d’idées business qui ne verront probablement jamais leur concrétisation.
(d’ailleurs, quitte à ne garde que ce qui marche, je vous conseille business révolution de Simon Caporossi)

Cela permet d’être focus, de se concentrer et mettre toute son énergie sur l’essentiel, le coeur de son business. C’est l’application de la loi de Pareto, ne garder que les 20 % qui produisent 80 % des effets.

C’est l’une de mes prochaines étapes : alléger, choisir ce que je jette par dessus bord pour que la montgolfière entrepreuneuriale puisse continuer à monter…

Cruels dilemnes en perspective ;-)

0 réponses

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.